Durian : le fruit de la mort qui pue

interditDurian

En cette saison fruitée et voyageuse, nous embarquons pour l’Asie du Sud Est où sévit un fruit que vous ne serez sans doute pas tenté de ramener dans vos valises : Le Durian

Peut-être connaissez-vous déjà ce hérisson tropical, considéré comme le roi des fruits dans certains pays asiatiques, et peut-être avez vous fait la surprenante expérience de sa dégustation. Si ce n’est pas le cas, en voici un avant goût qui devrait au moins aiguiser votre curiosité, si ce n’est votre appétit …

Car le Durian a un secret, qu’il ne saurait cacher bien longtemps : il est terriblement malodorant ! Et ce n’est pas tout … on dit aussi qu’il tue !

img_8618-e1401416311839Cette baie massive de forme ovoïdes protège sa pulpe sous une imposante carapace de grosses épines, comme si la nature voulait déjà nous avertir …
L’odeur qui s’en échappe est sans pareille et toujours plus intense à mesure que le fruit murit. Fromage de 15 ans d’âge, chaussette usagée, oignon abandonné … les tentatives de descriptions ne sont pas des plus alléchantes lorsqu’elles proviennent de touristes occidentaux.

Quant à nos amis lointains d’Asie, s’ils  reconnaissent la puissance de son odeur,  ils en raffolent malgré tout, le vénère presque et vont même jusqu’à construire des rond-points à son effigie ! Mais ce n’est pas nous, français, qui allons commenter alors que nous brûlons de désir pour Dame Epoisses et Miss Andouillette.

Notez tout de même que l’odeur de la chose est si forte qu’elle est vendue en bordure des marchés pour ne pas contaminer les fruits voisins et qu’on l’interdit carrément dans certains hôtels et transports en commun. Imaginez un peu des pancartes “Maroille interdit” dans les TGV …

[flickr image via YIM Hafiz]Et le pouvoir du Durian n’est pas seulement olfactif; s’il est unique c’est aussi pour son goût, sa consistance et sa texture. Très crémeux, dense, riche voire carrément écoeurant … une bouchée semble suffisante pour faire le plein d’énergie. On vous parlait de son odeur, mais autant vous préciser qu’il n’y a pas de surprise à la dégustation. Le parfum et le goût sont identiques. D’ailleurs, une fois absorbé, le durian est tenace et ce n’est pas un verre d’eau qui effacera ses traces.

C’est peut-être pour cette singularité que les asiatiques en sont dingues. Sans doute un peu trop même puisque cette dangereuse passion leur est parfois fatale …

Car voilà son ultime particularité : le Durian peut s’avérer criminel, infligeant à ses fanatiques de terribles overdose. Aussi fou que cela puisse paraître, on recense chaque année plusieurs décès en raison d’une consommation excessive de durian. Et si le simple fait d’en manger est déconseillée aux personnes souffrant d’hypertension, il est un cocktail molotov à ne jamais tester : le mélange durian et alcool ! D’après les observations de scientifiques japonnais de l’université de Tsukuba, le durian, du fait de sa haute teneur en soufre, peut inhiber l’enzyme ALDH, principale défense de notre foie contre les sous-produits toxiques de l’alcool. Sachant que d’après les statistiques, la moitié des asiatiques ne produisent pas correctement cet enzyme et ne peuvent éliminer l’éthanal, on imagine rapidement l’effet dévastateur de cette association.

Bien heureusement, ces cas restent isolés et le roi Durian n’est pas prêt de descendre de son trône !

 

Au pays du roi Burger en revanche, ce n’est pas gagné  …

Voilà, si après ça vous n’avez pas envie de tester, on ne comprend pas !

Bonne dégustation !

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *