EP : Effleure « L’OVERFLOW » avec Prettybwoy.

prettybwoy-square

Commençons par, ensemble avec l’ami Collins, définir le mot « OVERFLOW » : To flow or run over a limit.

Autrement dit, en Shakespeare traduit et malaxer, tester ses limites.

Avec Youtube, Soundcloud ou autre, le net est devenu un jukebox immense, sans fond. Au bout du doigt : l’infini sonore. Alors, réflexe d’auto-défense, notre instinct de zappeur a repris le dessus. On laisse parfois moins de cinq secondes à un artiste pour nous convaincre.

Prettybwoy esvisage-scotché-12t japonais et il officie dans un genre que je ne connais pas beaucoup, un cousin de la dubstep, le grime. Les premières notes me sortant de mon confort, mon instinct aurait dû me pousser à switcher et pourtant, bien au contraire, j’ai scotché.

Troisième sortie du label Polaar, « Overflow » a quelque chose de cinématographique. Ne cherche pas à l’écouter entre deux mails ou trois courgettes à éplucher : « Overflow » nécéssite un minimum d’attention. Je sais bien que tu n’as pas le temps, mais Prettybwoy à ce chic qui se perd,notament à cause de nos oreilles goinfres. Il raconte une histoire. Track par track, ses sonorités sont comme des personnages. Les notes coulent à leur rythme et te surprennent.

Lunettes rondes au bout du nez, j’aurais tendance à dire qu il y a un coté free jazz. Barbe bien taillée, je rajouterai que le tout est relevé par l’onirisme organique à la musique électronique. En caleçon dans mon salon, je t’avouerai que j’ai apprécié divaguer en écoutant « Overflow ». Imaginer des monstres marins et même un « Paris-Brest » sans fin et lumineux.

« Overflow » t’invite à prendre ton temps, à fermer les yeux, à respirer, à prendre le court de l’histoire et te laisser guider.

Enfin, il a aussi surement sa place à trois heures du matin, sur le dancefloor quand ton corps, complètement en transe, s’acharne sur les kicks.

Une fois de plus, c’est toi qui a la clef.

———————————————————————————————————————————————————–

Après cette écoute studieuse qui t’as conforté dans l’amitié que tu avais pour Prettybwoy ou qui a fait de toi un neo fan prêt à te coller à la barrière pour son prochain set, on t’invite à découvrir encore un peu plus le label Polaar ICI  et LA. De quoi créer l’ambiance et briser la glace…

Pardon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *