Fais des choses avec tes mains : l’art de la guerre

Mécréant, idôlatre de la pire espèce, chair à Kalach’, mon ami, mon frère.

Toi, engeance du démon, qui aimes aimer et pousses peut-être même le vice jusqu’à lire, je t’offre un moment de violence pure. Un kif pour dégénérés qui confine au gonzo.

Voici pour toi, habitant de nos “villes d’abomination et de perversion” (c’est beau comme de l’antique, bordel !), quelques minutes dédiées à la fabrication d’une arme de destruction massive de ténèbres haut de gamme. La plus efficace en fait. Tellement redoutable qu’on l’interdit dans de nombreux paradis terrestres où l’on soigne les cerveaux malades à coups de hache…

Si par un improbable hasard, un gentil obscurantiste naviguait dans les parages, passe ton chemin, mignon représentant du sombre, ou mets des lunettes : c’est beau et lumineux, ça risque de flasher ton disque mou.

 

Voici donc 3’29 » consacrées à la fabrication par des artisans d’art d’un livre à la manière d’un certain Joannes G (vers 1400-1468).

Cette vidéo est silencieuse. Pour ceux à qui le silence donne le vertige, je conseille le combo gagnant du « double clic » avec Life Story, un morceau de Olafur Arnalds et Nils Frahm.

 

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *