Flipper, sors de ce corps.

thierry_corbalan

Cette semaine, Big Noze part à la rencontre d’un homme pas comme les autres.
On connaissait les équilibristes qui arrivent à se déplacer sur les mains ou à marcher sur un fil, il y a maintenant Thierry Corbalan qui relève la prouesse de nager sans ses bras.

Ce Corse de 54 ans est un bel exemple de détermination et d’abnégation.ob_d6ee99b68bc0c81ab8d57b89b1a43334_thierry-course007-jpg
Gravement brûlé alors que le fil de sa canne à pêche heurte des câbles à hautes tensions – comme quoi la pêche peut prétendre à la classification d’activité à haut risque – il est amputé des deux membres supérieurs à l’âge de 29 ans.
Une fois sa période de rééducation terminée et pour donner un message d’espoir à tous ceux qui pensent que les choses ne sont plus possibles, il se lance dans une série de projets tous plus impressionnants les uns que les autres. Semi-marathon, marathons (3h04’ tout de même) mais surtout différentes traversées à la nage.

Comment est-ce possible sans bras me direz-vous, tant la difficulté rencontrée par le nageur du dimanche à couvrir les 25 mètres de la piscine communale est grande ?
Pour cela, Thierry a mis en place une véritable technique de mammifère marin. A l’aide d’une monopalme, il ondule son corps et reproduit le mouvement gracieux et fluide du dauphin. La forte amplitude du mouvement et sa maîtrise parfaite qu’il en a lui permettent d’atteindre une grande vitesse sous l’eau (7km/h) et de couvrir de grandes distances.

Ainsi, en2010, le dauphin Corse réussit la traversée aller-retour (32 km !) des bouches de Bonifacio entre la Corse et la Sardaigne.
En 2014, il devient même champion de France vétéran devant des personnes totalement valides de la surprenante compétition de nage avec palmes à Montbéliard.
Pour l’été 2015, l’homme dauphin projette de réaliser avec deux amis un tour de Corse en relais, soit 500 km à avaler en une semaine. Désolé amis trekkeurs mais va maintenant falloir faire un peu plus que le GR20 pour impressionner les copains…

Si c’est bien son cœur d’athlète qui lui permet de réaliser de telles perf, il consacre quand même une petite partie de celui-ci pour aider les gens dans le besoin puisque la totalité des fonds qu’il récolte sont reversés à des associations. Chapeau bas l’artiste.

PS : Au fait, pour tous les vacanciers qui partent sur l’île de beauté cet été, jetez quand même un œil par-dessus bord car il y a peut-être une chance de l’apercevoir s’amuser autour du ferry !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *