LAPECHE/VOL6

La nuit, le vent, la brume et l’eau qui nous transperce

comme des millions de couteaux.

Elle a surgit et fendu la mer.

le bateau est devenu radeau.

Elle était blanche, majestueuse et terrifiante.

Puis elle disparut dans l’écho d’un chant.

C’était une baleine, le cœur des océans.

 

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *