Les Contournables TV Ep01

9bef1ddd88f9db56603c5660811ff206.800x531x1

Chez BigNoze, on aime les séries, mais les séries qui ont de la gueule, qui en jettent, qui viennent des tripes d’auteurs et pas d’un ensemble de commandes et de désirs intuitifs de cadres marketing sans âmes.

« T’as pas une bonne série ? » est une question devenue récurrente près de la machine  à café. Et ce qui est chiant avec les séries, c’est qu’il faut parfois regarder trois saisons pour se rendre à l’évidence : cette série c’est de la merde. Et bien rassurez-vous, on est là pour vous montrer la voie des fictions de qualité mais aussi vous détourner des sentiers embourbant des séries pourries. BigNoze vous offre donc en ce joli dimanche sa liste des déceptions, des nausées, des pièges qu’on a rencontrés récemment et qu’on vous invite à éviter, autrement dit sa liste des contournables du moment.

Klondike : Ouais certains vont dire qu’on est durs mais franchement, cette mini-série de 6x1h avait de sérieux arguments pour faire une belle pièce de fiction et au final ressemble à une reconstitution historique gros budget. Alors certes, c’était la première série de Discovery Channel mais quand même, exploiter aussi mal les thèmes de la ruée vers l’or, ça énerve. Pourtant ils essayent de faire moderne, ça se voit, avec les voix-off, les changements de point de vue, les héros qui meurent. Mais ça reste creux, manichéen, attendu, bref mauvais. Symbole de ce manque de caractère, le rôle confié à Tim Roth qui a dû prendre son cachet et se faire royalement chier. Ça rend triste. Quant au pauvre Richard Madden qu’on avait déjà vu en Robb Stark dans Game of Thrones, va falloir qu’il se remue s’il veut pas s’enfermer à jamais dans des rôles de gentils têtes à claques… Trop tard ?

Black Sails : Une série sur les pirates ! Mortel ! On va enfin voir l’un des sujets les plus fascinants de l’Histoire être traité dans une fiction moderne, stylisée, engagée, subversive… Et ben que dalle ! C’est moche, c’est stupide et c’est pathétiquement macho (les deux seuls personnages féminins du pilote, évidemment bonnes, sont en fait lesbiennes et se croquent l’entrejambe pour le plaisir de ces messieurs spectateurs). Une série bien nulle, mais comme il faut, un truc qui fout la gerbe quoi. Starz fait peur sur le coup.

Turn : une série AMC (Breaking Bad, Mad Men) sur la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Là pareil, un univers qui fait rêver, où l’on imagine déjà des milliers de conflits, de drames, d’émotions. Et là pareil, à l’arrivée on nous donne à bouffer un truc qui pue. Les acteurs sont pas bons. La réalisation n’a pas de style. La narration est chiante, sacrément chiante, et les enjeux qu’on a au bout de trois épisodes nous ont coupé l’envie d’aller plus loin tellement on s’en branle.

Scorpion : Bon, là en même temps on s’était trompé de chaîne. Mais quand même, cette série raconte comment un groupe de surdoués est embauché par le département de la sécurité intérieure des USA. Déjà on crie « au secours ». Mais quand dans le pilote, pour sauver Los Angeles, le héros doit rouler en Ferrari sur une piste de décollage, à même vitesse qu’un avion au-dessus de lui, pendant que sa meuf attrape le câble Ethernet que le copilote, descendu le long des roues de l’avion, lui tend, là on dit qu’on a vraiment un souci. Et les qualificatifs viennent à manquer.

La prochaine fois on parle des bonnes séries, promis, avec The Leftovers et The Affair notamment, histoire de bien remplir le temps que vous venez d’économiser ! Bon Dimanche en séries !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *