LES MEILLEURES PREMIERES SCENES DE SERIES – TOP 10

Breaking-Bad-Season-1-2-630x344

La série TV est une curiosité industrielle délicieuse et addictive qui peut parfois, dans 1% des cas environ, devenir art, or, transcendance, émotion pure et beauté renversante.

Dénicher cette perle rare au milieu du fumier grandissant que le petit écran vomit chaque année peut parfois paraître difficile. Pourtant, si l’on est exigeant, lucide et qu’on lit Bignoze assidument, on pourra rapidement distinguer l’alchimiste de l’éboueur et la série culte de la série à fuir.

En effet, il y a plusieurs éléments qui titillent le museau d’entrée quand on commence une série. On parle souvent du premier épisode, le pilote, censé nous révéler l’ADN de la série, ou même du générique qui cristallise le ton du show, mais on oublie souvent de mettre en lumière le tout premier contact du spectateur avec la série, ce que les ricains appellent le teaser : la toute première scène de la série.

Et pourtant, comme vous le remarquerez en lisant ce classement, les grandes séries ont souvent une première scène brillante, écrite et filmée avec science et maîtrise, révélant déjà beaucoup, pour ne pas dire tout, de la série qui prendra bientôt plusieurs dizaines d’heures de votre vie.

La première scène c’est le premier baiser. C’est froid ou c’est chaud. On en redemande ou bien on se barre en courant en se gardant d’en parler aux copains. Voici donc, exposées devant vous pour la première fois en France, la crème de la crème des lèvres télévisuelles !

SMACK

10. HILL STREET BLUES

Why? Parce qu’on doit tout à cette série, ancêtre de tous les dramas. Rythme, caméra épaule, ça foisonne, ça bouillonne, ça nous balance direct dans le jus. Va y avoir de l’humain !

Série de qui ? Steven Bochco et Michael Kozoll, NBC (1981).

 

9. LOST

Why? Teaser interminable, haletant, exaspérant : tout y est. De quoi vous piéger pendant 85h.

Série de qui ? J.J.Abrams, Damon Lindelof et Jeffrey Lieber, ABC (2004)

8. OZ

Why? PERCUTANT. Musique. Montage. Badaboum. Série au style incomparable. Un chef d’œuvre qui commence cash. Narrateur inoubliable.

Série de qui ? Tom Fontana, HBO (1997)

7. DESPERATE HOUSEWIVES

Why? Brillant. Gourmand. Pinçant. La première scène dit tout.

Série de qui ? Marc Cherry, ABC (2004)

6. MAD MEN

Why ? Elégant. Attirant. Intelligent. Visionnaire. C’est parfait.

Série de qui ? Matthew Weiner, AMC (2007)

5. BREAKING BAD

Why ? Teaser inoubliable, improbable, génial. 100% ADN de la série.

Série de qui ? Vince Gilligan, AMC (2008)

4. TREME

Why ? La musique. La grâce. La vie qui résiste. La parade nous attrape. WON’T BOW. DON’T KNOW HOW.

Série de qui ? Mr David Simon et Eric Overmeyer, HBO (2010)

3. THE LEFTOVERS

Why? EMOTION INSTANTANEE. Tous dans le même bateau. C’est beau. On a déjà la gorge nouée. Longue vie à ce bijou !

Série de qui ? Damon Lindelof et Tom Perrotta, HBO (2014)

2. LES SOPRANO

Why? Comme Gandolfini, c’est grand, drôle, touchant, puissant. Première scène. La thérapie commence. Et le chef d’œuvre aussi.

Série de qui ? David Chase, HBO (1999)

Cliquer sur l’image pour voir la scène sur Youtube

tony_soprano_finale

 

ET LE GRAND GAGNANT EST est…………. après le visionnage de 189 premières scènes de séries………

 

1. THE WIRE

Why ? La plus grande série de tous les temps se doit d’avoir la plus grande première scène de tous les temps. Scène anti-dramaturgique, 100 % thématique, politique, ironique, iconique et McNultyque. On ne s’en lassera jamais. It’s America !

Série de qui ? Mr David Simon (toujours lui), HBO (2002)

Cliquer sur l’image pour voir la scène sur Youtube

thewire1

Vous remarquerez qu’il n’y a que des séries américaines dans ce classement. D’habitude, Bignoze parle des séries hors-US, mais dans le cas présent, force est de constater que seuls les américains ont cette culture du teaser, aussi importante que la culture du pilote, et que le reste du monde met bien du temps à s’en inspirer !

STAY TUNED

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *