Poulet bourbon lé la !!

pouletVanilleCompovf3

 “ Piton la pété !  ” s’exclaffent en coeur toutes les radios de l’île Bourbon. Encore une fois cette année la Fournaise a craché ses entrailles, si haut que l’on sent jusqu’ici les effluves de vanille qui s’en échappent…

Non, vous ne sentez pas ?

D’accord, il ne s’agit peut être que de la cuisine à côté. Mais quel est ce gateau qui sent si bon ?

Ce “gateau” , jadis, était nappé de plumes et portait en guise de cerise, une jolie crète empourprée. On ne parle bien entendu pas d’un déssert puisque cette friandise atypique n’est autre qu’un poulet, un poulet qui cocotte sacrément bon !

Une idée alléchante qui te chatouille la narine n’est-ce pas ?

Trève de provocation, entre donc dans la cuisine et regarde ce qu’on te mijote au creux du cratère : un poulet à la vanille !

Une douceur insulaire qui devrait changer de ton traditionnel curry…

Commence par prendre un vol pour Saint Denis (celui de la Réunion bien sûr), puis la route des Tamarins qui t’emmènera tout au sud, sur le joyeux marché de saint Pierre où tu te procureras quelques gousses de vanilles (4 au moins) et une petite bouteille de rhum local (il t’en faudra 3 bouchons). De retour en métropole, direction Bourg en Bresse, histoire de nous servir une volaille de qualité (ou 4 belles escalopes).  Et comme tu commences à fatiguer, on t’autorise à te procurer  chez ton producteur d’à côté les 4 oignons rouges, 6 gousses d’ail, 40 cl de crème fraîche (ou de lait de coco), la cuillère à café de thym déshydraté, le morceau de gingembre frais et la cuillère de curcuma qui te seront nécessaires.

Une fois le poulaga entre tes douces mains, découpe le en morceaux à peu près égaux. Muni toi ensuite d’un pilon et défoule toi sur l’ail, le gingembre (s’il est frais), le sel et le poivre que tu réduiras en une pâte épaisse. Ajoute à cette dernière ta cuillère de curcuma.

Emince maintenant les oignons,  très finement, et verse les dans une poele bien huilée pour 5 bonnes minutes de cuisson à feu doux. Ajoute ensuite tes morceaux de poulet pour 5 minutes supplémentaires (voire 10, à toi de juger). Mélange régulièrement puis ajoute le mélange pilé et le thym. Continue à mélanger le tout durant 3 petites minutes.

C’est maintenant qu’entre en scène la vanille. Sers toi de la pointe d’un couteau pour racler l’intérieur de tes deux gousses fendues, puis verse la précieuse pulpe dans ton mélange. Ajoutes y également les deux gousses dénudées pour qu’elles libèrent bien leurs arômes à la cuisson.

Verse maintenant deux verres d’eau dans ta poele.

Si la viande te parait suffisamment cuite, mets la de côté et replonge toi dans la confection de la sauce.

Après avoir ajouté les deux verre d’eau, fait réduire ta sauce à feu vif.

En parallèle, dans une casserole, fais réduire très légèrement les 40cl de crème fraîche que tu auras mélangé aux 2 bouchons de Rhum et aux deux autres gousses de vanille égrainées. Remue régulièrement, sale, poivre et verse le tout sur le reste de la préparation. Mélange et laisse mijoter quelques minutes… c’est prêt ! Un peu de riz, éventuellement quelques lentilles, un ti rougail piment pour accompagner le tout et on mangera chez toi comme dans les fins fonds du cirque de Mafat ! Sans oublier la Dodo* qui dort dans ton frigo, histoire de sublimer tout ça.  

Sur ce, au boulot et bon appétit ami Z’oreilles** !   

 

* Petit nom donné aux métropolitains      ** Célèbre bière réunionnaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *