Prohibition 2.0. Le porn interdit?

load

Certes, le titre est un peu exagéré, mais l’idée est là. Après les mesures de restriction drastique sur la production pornographique britannique prises par le gouvernement de David Cameron et qui interdit désormais la diffusion de film contenant, entre autres, des scènes de fessées et d’éjaculations féminines au pays de Shakespeare, voilà que certains états européens émettent l’idée de bloquer les sites internet à caractère pornographique.

Pas complètement me direz-vous, car il faudra que l’abonné fasse la demande expresse a son FAI pour débloquer l’accès à ces sites. Ainsi, l’Islande et le Royaume-Uni (tient donc) étudient le projet de manière sérieuse.

David Cameron, encore lui, lutte depuis plusieurs mois pour tenter de mettre en place des mesures de blocage automatiques des sites fripons. Certains FAI l’ont déjà instauré. Mais là où le bât blesse, c’est que les logiciels de blocage utilisés font parfois de l’excès de zèle et bloquent des sites non-pornographiques voire, et là est l’ironie, des sites de protection de l’enfance ou des blogs anti-pornographie.
Biggest-Wanker

On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, mais pour le coup, ça peut les briser menu à un internaute lambda. Et la mise en place précipitée d’une telle mesure sans des outils de contrôle efficaces, cela risque de faire tache. Car comme le dirait Daniel Pennac : « Les batailles se perdent dans la précipitation » et ce n’est pas un éjaculateur précoce qui dira le contraire.

La France n’échappe pas à cette « mode » puisqu’un député communiste, Jean-Jacques Candelier pour ne pas le citer, a demandé au gouvernement s’il entendait lutter contre ce fléau en proposant un code d’accès pour les sites à caractère pornographique ou en les bloquant par défaut.

Une loi existe pourtant déjà à ce sujet. Ainsi, L’article 227-24 du code pénal punit de trois ans de prison le fait « de diffuser par quelque moyen que ce soit […] un message à caractère pornographique […] lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur ». Les sites se contentent souvent d’afficher un message demandant à l’internaute de certifier qu’il a plus de 18 ans. Mais la loi ne s’arrête pas là et impose aux FAI de fournir aux utilisateurs des moyens pour restreindre l’accès aux sites sensibles. C’est le fameux contrôle parental.
La législation est donc claire sur ce sujet et ne mériterait d’être complétée que par le bon sens et la moralité du peuple d’autant plus que la justice Européenne s’est prononcée contre ces mesures au nom de la neutralité du net.

Mais non ! Comme toujours certains de nos chers élus de droite, deimages72-300x232 gauche ou d’ailleurs souhaitent par tous les moyens légaux légiférer à outrance partant du principe que la populace est incapable de différencier le bien du mal.
Ces mêmes élus qui oublient trop souvent le vent de liberté qui soufflait à l’heure où ils étaient jeunes et vigoureux. À croire que la moralité durcit quand le reste ne l’est plus.

Allez on prend une petite pilule bleue et on se détend messieurs.

En bonus une super pub trop cool, oldschool sur le Viagra. Génial non !!??!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *