Séries Françaises : Dites OUI à l’optimisme !

Comme vous, Bignoze adore les séries TV, les vraiment bonnes, celles qui sont belles et qui font vibrer. Vous savez, les The Wire, Sopranos, The Killing, Oz, Treme, Shameless, Breaking Bad, Borgen, etc. et dernièrement les Togetherness, The Knick, Fargo, True Detective et surtout les Bloodline et The Leftovers.

Bignoze aime les séries bien pensées, bien écrites, bien faites, celles qui ont du corps et du souffle, et qui vous laissent une trace quelque part dans le crâne ou dans le cœur.

Seulement voilà, jusque-là, ce type de séries on ne le trouvait pas en France. On était les enfants impuissants de Joséphine Ange Gardien, de Navarro et du Miel et les Abeilles.

OUI mais ça c’était AVANT ! Car aujourd’hui, d’après les nombreux experts en séries françaises, tout va mieux, on revit ! Le nombre de séries à sortir chaque année dans l’Hexagone explose, la qualité débarque avec fracas, les ventes à l’international s’envolent, les meilleurs auteurs étrangers viennent écrire chez nous et le spectateur consomme à nouveau du MADE IN FRANCE !

Si vous n’étiez pas au courant, c’est que vous ne lisez pas Télé Loisirs, Télérama ni les blogs de geeks #sériephiles, et que vous ne fréquentez pas les super sites de replay où les séries sont disponibles tout le temps (pendant sept jours). Mais rassurez-vous !!! Bignoze est là pour vous faire brièvement le TOPO des séries qui ont inversé la donne et qui nous ont tous rendus O-P-T-I-M-I-S-T-E-S !

LES REVENANTS : le starter

A-t-on encore besoin de présenter cette série qui déchaîna les passions lors de la sortie de sa première saison il y a trois ans ? C’est simple Les Revenants (Canal +), ça a été le début de tout. Primée lors des International Emmy Awards, diffusée en version originale en Grande-Bretagne – excusez du peu, cette première saison nous a tous bluffé. Enfin un très bon casting, enfin une ambiance, enfin un univers original, enfin une bande-son envoûtante, en gros : enfin le bonheur !!! Ok, la deuxième partie de la première saison s’est un peu effondrée et la deuxième saison qui vient de sortir trois ans après, on n’est pas arrivé à s’y replonger, mais voilà, les Revenants, c’est… respect !

DIX POUR CENT : Alléluia

Petit produit « de prestige » – comme on dit dans le milieu, de France 2, Dix pour cent c’est 100% de critique positive dans tous les médias spécialistes. C’est six épisodes qui ont illuminé trois soirées à France Télévision. Dix pour cent, c’est drôle, c’est frais, c’est parisien, les acteurs sont bons, le ton est juste, c’est léger, ça se croque comme une pomme, ça parle même d’agents artistiques et Dominique Besnehard et Cédric Klapish y ont participé. On y retrouve même Line Renaud, Nathalie Baye, Linda Smett, Julie Gayet. Si ça, ça ne mérite pas son petit surnom d’Entourage à la française… ! Enorme carton sur France 2 qui nous rappellerait presque Clara Sheller. Quand on vous dit qu’un vent frais souffle sur la fiction française ! De quoi montrer enfin ses biscottos devant les chaînes de service public scandinaves et anglo-saxonnes qui en font un peu trop avec leurs fictions d’auteurs. Alléluia !

THE PANTHERS : Canal, encore et toujours, Canal

De la « création originale » Canal + comme on en raffole, avec… :

  • Un sujet sexy : des mafieux serbes, les quartiers marseillais et Tahar Rahim
  • Un auteur sexy : Jack Thorn (Skins, This is England 86&88)
  • Un réalisateur sexy : Johan Renck (Breaking Bad, The Walking Dead)
  • Un casting sexy : Tahar Rahim, Samantha Morton, Goran Bodgan
  • Une BO sexy : signée David Bowie
  • Un budget sexy : 20 millions d’euros. Ouch.

Comme d’hab avec Canal, le résultat est au RDV. Comme pour Pigale la Nuit, Maison Close, Mafiosa, Braquo, Kaboul Kitchen ou encore Spotless et le Bureau des Légendes, on se dit, putain, merci Canal, vous êtes brillants, c’est trop, mais alors vraiment trop sexy !

UNE CHANCE DE TROP : admirez la transition

TF1 ne s’est pas trompé avec le titre de son dernier bijou. Impossible que vous ayez raté la dernière série de TF1 avec Alexandra Lamy. Adaptée du roman du même nom d’Harlan Coben, TF1 affiche ses ambitions au grand jour et veut rentrer dans la cour des grands. N’hésitant pas à sortir son chéquier pour l’auteur à succès américain et la vedette du cinéma français, la chaîne numéro 1 a explosé les audiences avec environ 8 millions de téléspectateurs. Une claque qui nous a tellement scotchés qu’on a dû arrêter notre télé après dix minutes pour se ressaisir. Bon, on a oublié de la rallumer derrière mais le plus important est bien là : TF1 veut faire du lourd, du très lourd.

Pour compléter notre petit tour des dernières séries à succès qui promettent un avenir radieux à la TV tricolore, on aurait pu parler de l’impact d’Odysseus ou d’Ainsi-soit-il (ARTE) mais on a préféré éclipser le sujet par affectivité pour l’amitié franco-allemande. Quant à Trepalium, que tout le monde attend, nos dernières infos évoquent une série particulièrement… optimisante.

Pour éviter de noyer le poisson, on n’a pas pu aborder les cas Profilage, Fais pas ci, fais pas ça, Versailles et autres. On n’a pas voulu non plus évoquer M6 qui avec Le Transporteur notamment nous a déjà emmenés bien loin devant.

On aimerait cependant nommer trois séries qui ne rentraient pas dans ce papier pour des raisons de cohérence et de sarcasmes. w_ficheTrois belles séries un peu à part pour leur qualité. Deux séries d’auteur, Un Village français dont la deuxième partie de la sixième saison a commencé hier sur France 3 et dont vous pouvez rattraper les saisons précédentes sur Netflix. Engrenages qui vient de recevoir un Emmy pour sa cinquième saison et dont la deuxième saison nous avez laissé un très bon souvenir. (On ne regrette que la lenteur de la production de cette belle série qui a fait cinq saisons en dix ans). Et enfin, Disparue, diffusée sur France 2 et dont on avait déjà parlé sur Bignoze. Bien écrite, bien jouée, bien tournée. On a aimé. Mais on se doit de souligner que c’est l’adaptation d’une version espagnole qui a très bien marché et qui minimise un peu la prise de risque de France 2 connue pour son courage légendaire.

Alors voilà, certains nous accuseront sans doute de bashing, nous on préfère dire qu’on s’inquiète pour ce qu’on aime : le goût. La fiction française évolue, c’est une lapalissade. Mais au vu des moyens qu’elle a et de ce que font ses voisins en Europe, il faut reconnaître que c’est un peu embarrassant.

Mais il vaut mieux en rire, n’est-ce pas ? Alors pour vous aider, on vous offre une petite douceur en guise de conclusion. LOVE.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *