Soirée tortillas chez les astronautes

vivre-manger-expedition-20-21-span4

Ami terrien, toi qui n’envisages pas la vie sans gourmandise, t’es-tu déjà demandé, en dînant sous les étoiles, comment les astronautes pouvaient cuisiner en apesanteur ?
Si la gastronomie est un grand mot pour les repas d’en haut – car on imagine bien la monotonie des saveurs – la confection du repas spatial relève du grand art et se regarde ébahi, comme un ballet de purées flottantes.

Ça mange quoi un astronaute  ?

Limités par les lois de la microgravité, les astronautes doivent le plus possible consommer des aliments humides et collants qui ne sont pas susceptibles, comme le pain et les gâteaux, de prendre la tangente en milliard de petites miettes . Bien heureusement, ces derniers ont su trouver des alternatives pour satisfaire leurs palais nostalgiques. Pour les sandwichs par exemple, les tortillas sont venues remplacer le pain. Les oeufs se consomment brouillés et les purées et ragoûts sont des grands classiques. Tous ces aliments ont l’avantage de bien adhérer aux ustensiles le temps que les astronautes les portent à leur bouche. 
Pour ce qui est du sel est du poivre dont on imagine mal se passer, c’est une autre histoire puisqu’il faut les mélanger dans de l’eau ou de l’huile avant de pouvoir les utiliser.

Si un jour l’idée te chatouillait de concocter un repas à la Star Wars, voici une petite liste des ingrédients autorisés dans ton vaisseau :

  • Les produits déshydratés dont l’eau sera rajoutée une fois dans l’espace.
  • Les produits thermostabilisés, c’est-à-dire qui ont subi un traitement thermique, sont présentés en pochettes souples ou en boîte et sont ainsi prêts à la consommation.
  • Les aliments à humidité intermédiaire qui correspondent à certains fruits et viandes séchés ayant entre 15 et 30% d’eau.
  • Les aliments conservés sous leur forme naturelle comme les céréales, les noix, les M&Ms et autres produits dans des emballages souples et pouvant être consommés immédiatement.
  • Les viandes ionisées tels que les  steaks et les saucisses, cuits puis stérilisée par irradiation.
  • Les condiments tels que le ketchup, la mayonnaise, la moutarde et autres sauces.

Bien que certains de ces aliments soient prêts à consommer directement, les astronautes doivent malgré tout préparer la plupart de leur repas. Et si au vu des ingrédients cela ne semble pas sorcier, l’exercice demande pourtant une certaine habileté.

Quand on pense qu’un jour le tourisme spatial fera son apparition, on se dit qu’il y a encore du chemin à parcourir avant d’ouvrir les premiers restaurants interstellaires. Ironiquement, on n’est pas prêts d’y voir des étoilés puisque paraît-il, les goûts sont déformés dans l’espace en raison de la congestion des sinus.

Mais restons dans le présent avec ces vidéos d’astronautes qui jouent les « cordons-bleus » du ciel. 

Nous on a trouvé ça délicieux et on se demande ce qu’attendent les Top et autres Master Chefs pour nous proposer une épreuve insolite dans un caisson de simulation !

 

Premiers cours avec un « chef » québécois  …

On passe au niveau supérieur avec une astronaute italienne cette fois ! 

Source image de Une : NASA

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *