Stephan Bodzin is back!

Le divin chauve a remis le bleu de chauffe. Il revient avec deux EP, en attendant la sortie de son nouvel album : Powers of Ten.

Connu notamment pour la qualité de ses sets, Bodzin a une cabine DJ qui l’attend dans la plupart des capitales ou villes où il fait bon avoir oublié ses boules Quies. Alors comme Laurent Boyer, himself, aurait pu le dire: « Focus sur Steph Bodzin ». Merci Lolo.

En 2007, Stephan se connecte aux tympans des socios du 120 BPM, avec l’album Liebe Ist et son titre éponyme. Il crée son propre label Herzblut. Une team qui se compose, aujourd’hui, d’artistes comme son fidèle compère Marc Romboy qui l’accompagne dans la plupart de ses déplacements, notre pote Dominik Eurlberg, Super Flu ou encore Nicolas Masseyeff.

– Nicolas Masseyeff : Len (original mix)

Le succès fut tel qu’il n’eut pas le choix, il opta pour une carte fidélité chez Lufthansa.

– Stephan Bodzin : Liebe Ist

Steph, comme tu le sais déjà ou comme tu as pu l’entendre si tu a eu la curiosité du player ci-dessus, aime planer. Alors même si il régnait en maitre dans son confortable trône en studio, il a eu besoin d’ailleurs.

Pendant 8 ans, il a donc joué les filles de l’air et a enchainé les sets, les festivals, les clubs, les remix, les feats, les B2B, et autres formules.

– Stephan Bodzin / Marc Romboy : Boiler Room

Avec parfois un EP, comme Bremen-OST et quelques jolis morceaux comme Phobos.

Mais aujourd’hui,  Stephan à retrouvé l’envie d’écrire. Les nouvelles ne lui suffisent plus, il veut de nouveau signer un roman. Alors comme pour retrouver la main, il y a quelques mois il sortait l’EP Birth sur son label Herzblut. On y retrouve un seul track mais remixé par deux fois. En premier lieu par Jah puis par Super flu. On plane, c’est doux, onirique mais néanmoins épique (inspire, expire) c’est du Bodzin dans le texte.

– Stephan Bodzin : Birth EP

A l’instant, enfin presque, il a présenté un autre EP, Singularity signé chez Life and Death. Trois tracks éponymes dont deux remixés par le très bon Monoloc. Mais cette fois, l’un des morceau est simplement signé Stephan Bodzin. Comme toujours des sonorités aériennes, légères mais teintées d’une puissance susjacente. A croire que ce type voulait inventer l’ULM.

– Stephan Bodzin : Singularity EP

L’objet annonce  son prochain album. Un Album hommage à son livre de chevet, sa bible : « Power of ten ». Un ouvrage mythique pour le gang de Matt Lesggy.

Le concept est simple : confondre l’infiniment petit au plus profond de notre organisme et l’incommensurable immensité de l’espace afin d’y percevoir la place de l’Homme. Mais Bignoze vous en parlera un peu plus tard.

Stephan enfant, fut bouleversé par la découverte des pages qui composent Power of Ten où l’on trouve formules et autres calculs et où le petit Stephi y a vu de la poésie. Car Bodzin c’est avant tout un mélomanes précis, un savant fou à la recherche de l’onirisme quantique.

Alleluia.

Afin de pouvoir mieux envisager les couleurs sonore de sa prochaine thèse, voici un mix de son album qui devrait sortir à la mi-juin.

– Stephan Bodzin : Power of ten mix on Melodic Tronic FM

La science c’est cool en fait…

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *